Qu’est-ce que la microkinésithérapie ?

La microkinésithérapie est une discipline dérivée de la kinésithérapie classique et de l’ostéopathie. Cette pratique a été crée en 1980 et à pour but de rétablir le bon fonctionnement des tissus après une blessure ou un traumatisme. La particularité de la microkinésithérapie est d’agir manuellement sur les séquelles de traumatismes, voir des douleurs somatisées afin d’activer un processus d’autoguérison. 

Plus concrètement l’objectif est de retrouver l’origine d’un problème même ancien et par des techniques très douces, de favoriser l’action du corps pour libérer ses zones de tension qui peuvent être la conséquence d’un traumatisme. Imaginons une fracture sur une jambe suite à un choc. L’os peut consolider normalement et apparaitre normalement sur un radio de contrôle. Il arrive parfois qu’une douleur persiste quelques semaines, mois voire plusieurs années après. Dans ces conditions le microkinésithérapeute peut agir en travaillant sur les tissus lésés au moment du traumatisme. Il peut y avoir un dysfonctionnement tissulaire si le corps n’a pas été en mesure de retrouver sa fonction normalement.

Le principe de l’action manuelle du microkiné est de reproduire le schéma du traumatisme pour permettre au corps de relancer son action d’auto guérison afin de supprimer cette fois de manière efficace les séquelles du traumatisme. Il faut cependant comprendre que cette technique demande un examen clinique et un bilan précis, ainsi qu’un touché fin pour retrouver l’origine de la dysfonction. Les techniques manuelles employées sont relativement douces, ce qui n’empêche pas des résultats puissants.

La microkinésithérapie est-elle différente des autres pratiques ?

La microkiné étant une pratique fondée sur les principes à la fois de la kinésithérapie et de l’ostéopathie voyons ce qui la différencie de ces autres thérapeutiques.

MICROKINÉSITHÉRAPIE ET KINÉSITHÉRAPIE

La microkinésithérapie est pratiquée par des kinésithérapeutes ou des ostéopathes. Les techniques employées en microkiné ne sont pas celles enseignées en formation de kinésithérapie, mais la base de la pratique reste la même.
La microkinésithérapie est uniquement manuelle et doit sa particularité à la qualité du touché du praticien microkinésithérapeute. La microkiné nécessite une formation spécifique pour l’apprentissage des techniques spécifiques. La microkinésithérapie se différencie de la kinésithérapie par sa vision plus globale et son approche tissulaire. Cependant, un masseur-kinésithérapeute formé en fasciathérapie pourra avoir une approche similaire.

MICROKINÉSITHÉRAPIE ET OSTÉOPATHIE

La microkinésithérapie se rapproche énormément de la pratique ostéopathique. L’approche globale du corps et la volonté de traiter l’origine du problème en fond des pratiques similaires. L’ostéopathie possède tout un pan de sa pratique au travail tissulaire qui est comparable au travail du microkinésithérapeute. Le type de technique employé pour corriger des dysfonctions sont semblables. La différence entre les deux pratiques se trouve peut-être dans l’approche somatique des problèmes.

MICROKINÉSITHÉRAPIE ET FASCIATHÉRAPIE

La fasciathérapie est une technique utilisée par certains kinésithérapeutes et correspond au travail tissulaire de l’ostéopathe. La microkinésithérapie est donc une variation du travail de fasciathérapie. L’action tissulaire sur le fascia permet d’agir sur l’ensemble de l’anatomie du corps humain :

  • zones articulaires
  • musculaires
  • nerfs
  • peau
  • tendons
  • ligaments
  • viscérale
  • crane
  • rachis

À quel rythme pratiquer la microkinésithérapie ?

En pratique un seul rendez-vous de microkinésithérapie suffit pour traiter un problème même si celui si est ancien et chronique. Il arrive que deux séances de microkiné soient nécessaires. Si aucun résultat n’est visible après trois séances, il est préférable de se diriger vers une autre technique. 

Une séance de microkinésithérapie dure de 30 à 45 min. La microkiné ne nécessite pas d’ordonnance du médecin à l’image de l’ostéopathie et n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Tout comme l’ostéopathie, cette thérapie peut aussi se faire une fois par an en suivi.

les effets après une séance de microkiné

Après une séance de microkinésithérapie il faut s’attendre à être fatigué voir lessivé. Même si l’approche manuelle est très douce, elle n’en reste pas moins puissante. Le principe étant de guider le corps vers l’auto guérison, celui travaille donc pendant et après la séance de microkiné. La séance peut viser à soulager par exemple :

  • des articulations
  • une atteinte vertébrale
  • les cervicales
  • des migraines
  • des lombalgies
  • les viscères
  • l’appareil locomoteur
  • une atteinte neuro
  • les fascias

Une fois la séance terminée le but est de favoriser et d’optimiser le travail du corps. Pour cela nous conseillons de marcher, car le mouvement favorisera le traitement des dysfonctions. La microkinésithérapie peut être utilisée en parallèle d’une rééducation chez un kiné lorsque celle-ci est limitée en termes de résultat.

Le prix et le remboursement

Le tarif d’une séance de microkinésithérapie est de l’ordre de 50€ et peut aller jusqu’a 100€ pour une consultation d’une heure à Paris. Cette approche thérapeutique n’est pas remboursée par la sécurité sociale, mais les mutuelles sont de plus en plus nombreuses à rembourser une partie des soins de microkinésithérapie. Pour cela les praticiens éditent une facture à transmettre directement à la mutuelle.

Au sein de nos cabinets de kinésithérapie du sport KOSS à Paris, aucun des praticiens n’a de formation de microkinésithérapie. Cependant, nous sommes formés en ostéopathie et pratiquons une approche tissulaire avec la fasciathérapie. C’est en cela  que nous avons une pratique similaire à celle du microkiné.