Pourquoi le dos nous fait si souvent mal ? La réponse d’un kiné KOSS à Paris

Avant de vouloir traiter un problème de dos, il est important de comprendre ce qui fait mal et pour quelle raison.

LES DIFFÉRENTES CAUSES DE DOULEURS LOMBAIRES OU LOMBALGIES.

Le rachis ou encore colonne vertébrale est une région anatomique souvent à l’origine de souffrances. Le rachis lombaire qui représente la partie basse de la colonne est la zone la plus souvent douloureuse. Les raisons et leurs origines peuvent être multiples et variées. Par exemple, la hernie discale peut donner des douleurs dans le bas du dos. C’est la hernie qui sera douloureuse. Celle-ci peut également comprimer un nerf comme le nerf sciatique ou le nerf crural et déclencher des douleurs nerveuses aiguës. L’arthrose lombaire qui est une usure peut provoquer une douleur des articulations et des tensions musculaires. On remarque qu’il existe de nombreuses raisons d’avoir mal au dos.

Position assis mal de dos

L’EXAMEN D’UNE DOULEUR DE DOS PAR LE KINÉSITHÉRAPEUTE

Un examen clinique ainsi qu’un bilan complet sont essentiels dans le but d’évaluer l’origine de la douleur. Dans un premier temps, il faut définir si certains tissus sont douloureux de nature inflammatoires ou si la douleur est mécanique. Pour cela, il est nécessaire d’étudier le mode d’apparition de la douleur ainsi que les gestes ou postures pouvant aggraver la douleur ou les sensations. Est ce d’origine musculaire, sur un trajet nerveux ou lié à la posture ? Ce sont donc ces éléments qui permettent de comprendre la cause du mal de dos, de la lombalgie et ainsi comment la traiter.

LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ À CONSULTER EN CAS DE LOMBALGIE OU DE MAL DE DOS

Les professionnels susceptibles de diagnostiquer une atteinte du rachis et à poser un diagnostic de lombalgie sont nombreux.

Ce sont :

  • le médecin généraliste
  • le rhumatologue
  • le médecin du sport
  • l’orthopédiste
  • le kinésithérapeute
  • l’ostéopathe

Il existe des examens complémentaires pouvant aider au diagnostic :

  • la radiographie
  • l’IRM
  • le scanner

Grâce à un examen on peut exclure certains problèmes graves comme la présence de tumeurs, une atteinte de la queue-de-cheval, une sténose postérieure ou encore la présence de fracture ou de hernies discales sources de lumbago. L’interprétation des imageries reste à confronter aux symptômes, car une hernie discale n’est pas toujours douloureuse par exemple et une souffrance d’un nerf ou d’une vertèbre peut passer inaperçu à l’imagerie à contrario.

Les principes de la méthode McKenzie chez le kiné KOSS à Paris

La méthode McKenzie est une technique de traitement de kinésithérapie avec comme objectif,  le soulagement du mal de dos, que celui-ci provienne d’un disque intervertébral irrité ou des vertèbres lombaires, dorsales ou cervicales.

LE FONCTIONNEMENT D’UN TRAITEMENT KINÉ AVEC LA MÉTHODE MCKENZIE

Comme pour toute prise en charge en kinésithérapie la méthode Mckenzie nécessite un interrogatoire et un examen clinique. Le but est de comprendre l’origine des maux de dos. Les douleurs ne sont pas les mêmes sont que les vertèbres, les nerfs (et non la moelle épinière) ou encore les disques intervertébraux sont en souffrance. Après avoir analysé les mouvements provoquant la douleur, le praticien réalisera un bilan des amplitudes articulaires du dos et spécifiquement de la partie lombaire.
La flexion du dos (enroulement vers l’avant) est souvent douloureuse et l’extension est souvent moins mobile voir bloquée. Une grande partie de la méthode Mckenzie consiste par la répétition de mouvements à réduire les symptômes. Le but est de limiter les contraintes en redonnant de la mobilité sur l’ensemble du rachis et des articulations voisines.

LA MÉTHODE MCKENZIE EST LA SOLUTION À L’ENSEMBLE DES DOULEURS DE DOS ?

Comme nous l’avons vu, la méthode McKenzie est basée sur des mouvements répétés au niveau rachidien afin de réduire les douleurs lombaires. Si la cause des douleurs du dos est une lésion aiguë d’un tissu comme par exemple les plateaux vertébraux lombaires ou encore les apophyses articulaires postérieures, la méthode Mckenzie peut s’avérer inefficace. Toutefois, la majorité des maux de dos sont dues à un manque de mobilité, d’activité physique et une raideur aussi bien du tronc que des membres inférieurs. Dans ces cas  la méthode Mckenzie aura une grande efficacité. Pendant longtemps la croyance était de penser que les mouvements répétés avaient pour but de remettre le disque à sa place. Le disque et sa structure gélatineuse composée d’un noyau pulpeux et d’anneaux fibreux bouge en permanence. La méthode McKenzie est intéressante car elle permet au noyau de retrouver sa capacité à se mobiliser dans toutes les directions.

posture mckenzie pour douleur lombaire

LA KINÉSITHÉRAPIE, L’EXPERT DE LA MÉTHODE MCKENZIE

Le kinésithérapeute est le thérapeute le plus à même de traiter ces douleurs de dos. La rééducation utilise des techniques antalgiques, un travail de la musculature ou des techniques de physiothérapie. Le travail de mobilité spécifique à la méthode McKenzie y prend tout son sens. Il est important de comprendre que les gestes utilisés sont globaux et peuvent être appris assez rapidement et donc utilisés par tous. La méthode Mckenzie ne comporte pas de risque et ne présente aucune contre-indication. L’expertise du kiné et son examen clinique sont toutefois indispensable pour déterminer les mouvements et l’axe du traitement. Ensuite le patient pourra reproduire facilement la série de mouvements sans difficulté et sans risque.

Les traitements kinés associés à la méthode Mckenzie

De nombreuses techniques aident à soulager un mal de dos. Et même si la méthode McKenzie est efficace, elle peut être associée à d’autres thérapeutiques. On peut utiliser des techniques à visée anti-inflammatoire. La mobilisation du rachis postérieur et du sacrum sont des techniques complémentaires afin de retrouver une souplesse du dos. Les étirements musculaires et les exercices de coulisse nerveuse peuvent être enseignée par un ostéopathe en parallèle. Le travail de renforcement sur certains muscles comme les abdominaux ou la ceinture lombaire est efficace. D’autres spécialistes peuvent aussi travailler sur la mobilité dorsale, cervicale, des hanches ou du pied pour soulager les douleurs de manière durable.

On pense au 

  • podologue
  • posturologue
  • ergothérapeute
  • ostéopathe
  • chiropracteur

Comment les kinés du sport KOSS à Paris utilisent la méthode McKenzie ?

En temps de kinésithérapeutes du sport, nous sommes amenés à prendre en charge des personnes souffrantes du dos. La méthode McKenzie fait partie de notre savoir faire et quand l’examen clinique et notre bilan nous laisse penser qu’il le faut nous utilisons la méthode McKenzie. C’est pour nous l’occasion d’apprendre à nos patients la biomécanique du dos et l’importance de l’autorééducation pour obtenir un résultat rapide et durable.

La méthode McKenzie nous est très utile pour permettre une rééducation rapide et effectuer un minimum de séance, car notre but comme le votre, c’est de vous remettre sur pied le plus vite possible pour reprendre votre activité sportive sereinement.