Que dois-je faire si je me blesse en courant ?

En cas de blessure lors d’un footing ou d’une séance spécifique sur piste, il faut dans un premier temps estimer la gravité de la blessure.

  • Est-ce que je peux marcher ?

Si la réponse est non, direction le médecin en étant accompagné.

  • Est-ce que la douleur se situe sur une articulation ?

Si c’est le cas et que celle-ci gonfle il est préférable de consulter rapidement le médecin. Si la douleur est présente, mais sans gonfler tu peux attendre le lendemain pour voir comment cela évolue pour prendre la meilleure décision. 

  • Si la douleur se situe sur un le trajet d’un muscle.

Si cette douleur est apparue subitement et de manière intense il faudra certainement passé voir le médecin afin de faire une imagerie (échographie) pour connaitre la nature et la gravité de la lésion

  • Si la douleur est apparue progressivement.

Dans ce cas pas de panique, mais il va falloir creuser pour comprendre l’origine du problème. Soit tu es en mesure de le faire seul et d’adapter ta pratique soit tu peux te faire aider par un kinésithérapeute du sport ou un ostéopathe.

On constate que dès lors qu’une douleur arrive il est préférable de consulter pour mettre en place les soins adaptés et ne pas perdre de temps. En fonction de la gravité et de la forme aiguë ou chronique de la blessure, il faudra choisir en médecin kinésithérapeute ou ostéopathe.

Quel médecin consulter en cas de douleur ?

En cas de douleur aiguë la visite chez un généraliste permettra une prise en charge rapide et une redirection précise en fonction de son diagnostic. Si la douleur ou la blessure est chronique, il est préférable de consulter un spécialiste, c’est-à-dire un médecin du sport ou bien un orthopédiste.

C’est le médecin qui après un examen clinique, vous prescrira les examens complémentaires nécessaires (échographie, radiographie, IRM, Scanner) et les soins tels que la kinésithérapie.

Quel kinésithérapeute aller voir ?

Suite à la prescription du médecin, il faudra pour de nombreuses blessures liées à la course à pied, débuter une rééducation. Pour cela vous devez choisir un centre avec un ou des kinésithérapeutes maitrisant la prise en charge des blessures liée à ta pratique sportive.

En effet, certains kinésithérapeutes sont kiné du sport et parmi ceux-là certains sont formés à l’analyse et à la prise en charge du coureur. Il est important de choisir un praticien maitrisant les particularités du running pour :

  • une compréhension de votre état
    une rééducation adaptée
    une analyse technique aboutie
    des recommandations spécifiques
    une motivation commune

L’équipement de physiothérapie du centre de kinésithérapie sera également un critère à prendre en compte pour être certains des soins de haut niveau pour reprendre la course das les meilleurs délais.

La rééducation avec un kinésithérapeute
du sport

L’analyse du kinésithérapeute du sport.

Lors de votre rééducation suite à une blessure, le kinésithérapeute observe différents points durant son examen clinique pour orienter son traitement comme :

– la mobilité
– la souplesse articulaire
– la force musculaire
– la proprioception
– la technique de course
– le contrôle moteur / la biomécanique

Quelle que soit votre blessure si vous êtes coureur il faudra faire un bilan des zones clés que sont :
– le pied
– le tendon d’Achille
– le tibial postérieur
– la cheville
– le genou
– le tendon rotulien
– les ménisques
– le bassin
– le rachis

Les pathologies touchant le plus les coureurs étant :
– la tendinite d’Achille
– l’aponévrosite plantaire
– la périostite tibiale
– l’entorse de la cheville
– le syndrome de l’essuie-glace

Les premiers soins de kiné

Au début de la rééducation le kinésithérapeute du sport pourra utiliser des outils de physiothérapie. Ils serviront à calmer une douleur ou une inflammation, gênant la progression ou afin d’accélérer la cicatrisation d’un tissu. Les outils de physiothérapie sont :

À l’aide de technique manuelle ou par l’utilisation de technique spécifique le kiné pourra également vous soulager. Parmi ces techniques on retrouve :

  • la thérapie manuelle

  • le massage transverse

  • les crochets

  • les ventouses

  • le tape

  • les étirements

  • les postures

  • le renforcement musculaire

L’objectif des premiers soins étant de calmer douleurs et inflammation pour vous remettre le plus rapidement possible en action. En fonction de la pathologie et de sa gravité il faudra observer une phase de repos sportif le temps d’une cicatrisation ou d’une consolidation. Il peut arriver durant cette phase que le médecin préconise une infiltration ou de la mésothérapie pour lutter contre des phénomènes inflammatoires en fonction de la blessure et de son évolution.

La reprise de la course

L’encadrement et le suivi par le kinésithérapeute

Une fois la reprise de la course possible, le kinésithérapeute vous guidera pour mettre en place le bon programme et la bonne progression. À cette étape, il faut remettre le corps sous contrainte, mais en la maitrisant. Vous devrez être à l’écoute de vos sensations pendant l’activité sportive. Les exercices prescrits par le kiné devront être poursuivi pour une remise en condition physique optimale et afin d’éviter le risque de récidive.

L’analyse de la course par un kiné du sport spécialiste

Un kiné du sport spécialiste de la course à pied pourra étudier votre foulée et vous apportez les conseils nécessaires sur votre technique ou votre matériel.

Durant cette analyse on regarde après une phase d’échauffement :

  • la pose du pied

  • la tenue du pied

  • l’équilibre dans les appuis

  • la propulsion

  • le valgus du genou

  • la chute du bassin

  • la cadence

  • le déplacement vertical

  • la longueur de la foulée

En corrélation avec votre état de santé, vos antécédents, votre bilan initial et vos objectifs le kiné pourra vous guider sur les changements à mettre en place. Vous saurez alors quelle type de chaussure adopté, si vous avez besoin ou non de semelle orthopédique, si vous devez changer votre cadence, renforcer certains muscles ou alors faire plus d’étirements.

L’autonomie du coureur après la rééducation

Éviter la rechute

Pour devenir autonome et éviter la rechute, vous devrez comprendre et maitriser les sensations fournies par votre corps. C’est en étant guidé et formé par votre kinésithérapeute du sport expert en course à pied que vous y parviendrez. Ces connaissances sont fondamentales si vous voulez devenir autonome et maitre de votre progression. C’est ainsi que vous serrez totalement libre dans votre pratique et que vous limiterez fortement le risque de blessure.

La progression

Vous ne pouvez pas appeler votre médecin ou votre kinésithérapeute toutes les semaines pour savoir comment adapter votre planning d’entraînement. Vous devez apprendre à le gérer seul. Et seul vous avez les informations pour le faire. Ce sont vos sensations. Maitriser sa progression, c’est progresser de manière plus efficace. Dans une préparation, il n’y a rien de pire qu’une rechute.

Le choix du matériel de course

Votre kinésithérapeute vous guidera pour savoir la paire de chaussures et les équipements adapté à votre pratique de la course. Les accessoires de running ne manque pas, mais il est parfois difficile de s’y retrouver. Notre travail est de vous accompagner dans cette démarche.

Que ce soit des chaussures :

  • minimaliste

  • maximaliste

  • pronatrice

  • supinatrice

  • avec un drop élevé

  • etc

Nos experts pourront répondre à toutes vos questions. Si nous pensons que vous avez besoin de semelles orthopédiques nous pourrons vous mettre en relation avec un podologue. 

Get back in the game - Slogan des cabinets de kiné du sport et d'ostéopathie du sport KOSS Paris - Kiné paris 15 - Kiné Paris 16 - Kiné Paris 7 - Kiné Paris 8

Une équipe de kinésithérapeute à votre écoute

Si vous avez des questions ou des doutes sur votre pratique, des sensations et que vous souhaitez nous en faire part, n’hésitez pas, nous restons disponibles et à votre écoute.

Notre équipe de 16 kinésithérapeutes et ostéopathes spécialistes du sport et de la course à pied est prête à vous accompagner.