INTRODUCTION

Le coude est une zone très mobile et dont le fonctionnement est indispensable dans bon nombre de gestes du quotidien. Lorsque que le coude du côté de notre latéralité est touché il devient plus dur de manger, de se brosser les dents, de se coiffer, etc. Nous allons donc voir comment est fait le coude, pour mieux comprendre les différentes blessures et bien sur comme les traiter au mieux pour reprendre votre quotidien et votre sport sereinement.

L’ANATOMIE DU COUDE

Le coude correspond à l’articulation entre l’os du bras, l’humérus (palette humérale) et les deux os de l’avant-bras le radius et l’ulna (cubitus). Grâce à l’action de quatre groupes de muscle, le coude permet la flexion l’extension de l’avant-bras, mais aussi la pronation et la supination (prono-supination). Ces muscles s’insèrent sur les épicondyles. Il y a l’épicondyle médial et l’épicondyle latéral.

Ces groupes musculaires sont :

  • Les fléchisseurs en antérieur, avec notamment le biceps brachial sur la partie antérieure.
  • Les extenseurs, en postérieur avec le triceps brachial sur la partie postérieure.
  • Les épicindyliens latéraux qui sont extenseurs du poignet et favorise aussi la supination de l’avant-bras et le mouvement du poignet et de la main paume vers le haut en distal.
  • Les épitrochléens qui fléchisseurs du poignet et pronateurs
  • Le coude est composé de tendon, de ligament et de nerf, tout cela dans un passage relativement étroit. On retrouve le nerf ulnaire, le nerf radial proche de la tête radiale. À noter, que le coude peut subir des tendinites (tendons), des entorses (ligaments), une luxation ou encore une fracture.

LES BLESSURES DU COUDE ET LEUR RÉÉDUCATION

L’épicondylite ou tennis elbow

L’épitrochléite ou golf elbow

La rupture du biceps