Vous venez de vous blesser et vous ne savez pas quoi faire ? On vous guide pour mieux comprendre le parcours de santé et les différentes étapes de vos soins au KOSS.

La visite chez le médecin généraliste

Si vous venez de vous blesser et que votre état de santé vous permet de vous déplacer vous pouvez dans un premier temps consulter votre médecin traitant pour un premier avis.

Suite à un examen clinique, il sera en mesure de vous donner un diagnostic ou bien de vous rediriger vers le spécialiste adapté.

Si votre douleur vous gêne depuis longtemps et que le repos ne vous a pas soulagé, là aussi une visite chez votre généraliste sera la première étape de votre parcours de soin.

En ce qui concerne les blessures liées à la pratique sportive, tous les médecins généralistes ne sont pas forcément à l’aise avec les différents sports et il est donc souvent conseillé de consulter un médecin du sport.

En effet, plus que pour le diagnostic s’est surtout pour le protocole à suivre qu’il faudra faire appel au spécialiste.

L’avis du spécialiste

Quand vous obtiendrez un rendez-vous chez un spécialiste comme un médecin du sport, celui-ci pourra à nouveau vous faire un examen clinique. Il pourra être plus spécifique. 

Le médecin du sport pratiquera des tests :

  • orthopédique
  • musculaire
  • articulaire
  • tendineux
  • ligamentaire
  • palpatoire
  • nerveux
  • vasculaire
  • réflexe

L’objectif étant de préciser le diagnostic afin de vous apporter les meilleurs conseils. Le médecin spécialiste pourra alors vous préconiser :

  • du repos
  • des antalgiques
  • des anti inflammatoires
  • des infiltrations
  • de la mésothérapie
  • des soins de kinésithérapie
  • des semelles orthopédiques
  • des examens complémentaires
  • la visite d’un chirurgien orthopédique

Les choix sont multiples et variés, mais vous obtiendrez les informations nécessaires à votre rétablissement.

Quand consulter un chirurgien orthopédique ?

La visite chez un chirurgien orthopédique se fait suite à la recommandation du médecin généraliste ou du spécialiste lorsque la question d’une intervention chirurgicale se pose. Cela peut être le cas pour :

  • un problème de ménisque
  • la coiffe des rotateurs 
  • le ligament croisé antérieur

Quelle que soit la lésion ou la pathologie, c’est le l’orthopédiste qui décide avec vous du choix d’une chirurgie après vous avoir expliqué les avantages et les risques de l’opération.

En effet, une intervention chirurgicale n’est pas sont conséquences. On pense à :

  • la phase d’immobilisation
  • la contention ou attelle
  • le gonflement ou œdème
  • la douleur parfois
  • l’hospitalisation
  • anesthésie

Mais il existe également des chirurgies par arthroscopie en ambulatoire, qui évite bon nombre de ces conséquences et permettent également une guérison plus rapide. Que le traitement soit chirurgical ou fonctionnel, l’orthopédiste vous expliquera tout sur les suites opératoires et la phase de réadaptation.

Les examens complémentaires

En fonction de la difficulté du diagnostic ou pour préparer une chirurgie, les médecins pourront demander des examens complémentaires. 

Ces examens complémentaires sont :

  • l’échographie

  • la radiographie

  • l’IRM

  • le Scanner

C’est en fonction de la partie du corps que le médecin souhaite observer qu’il décide du type d’examen. Certains permettent d’observer l’os ou les surfaces articulaires, d’autres les muscles et d’autres plus les tendons. Grâce à ces examens on peut donc confirmer des lésions comme :

  • une entorse
  • une fracture
  • une déchirure / LMA
  • une rupture tendineuse
  • une inflammation
  • une lésion du cartilage
  • l’arthrose
  • luxation

Une fois que le diagnostic et le choix du traitement sera fait, débute la phase de rééducation

La prescription des soins de kinésithérapie

Les soins de kinésithérapie nécessite la prescription d’un médecin. On peut consulter un kinésithérapeute sans ordonnance, mais cela ne donne pas l’accès à une couverture par l’assurance maladie ou la sécurité sociale. 

Le kinésithérapeute traite de nombreux problème et peut se spécialiser dans une discipline. 

Au sein des centres KOSS nous sommes spécialisés dans le traitement des douleurs et des blessures liées à la pratique sportive. 

Nous rééduquons l’appareil locomoteur, c’est-à-dire les membres inférieurs et supérieurs ainsi que le tronc. Nous ne prenons pas en charge les affections respiratoires, les troubles nerveux ou la pédiatrie.

Que ce soit suite à un traumatisme ou une douleur d’apparition progressive nous pourront vous accompagner durant toutes les phases de votre progression :

  • cicatrisation
  • antalgie
  • anti inflammatoire
  • drainage
  • mobilisation
  • renforcement 
  • assouplissement
  • proprioception
  • geste sportif
  • réathlétisation
  • prévention
  • éducation

Nous traitons tout type de lésion, en pré ou post opératoire, suite à un traitement conservateur ou une reconstruction ligamentaire.

Voici quelques exemples de lésions que nous prenons en charge :

  • ligamentoplastie du LCA
  • entorse de cheville ou de genou
  • luxation d’épaule
  • tendinite de la coiffe
  • tendinite d’Achille
  • canal carpien
  • tennis elbow
  • fracture du péroné
  • périostite
  • syndrome de l’essuie-glace
  • lombalgie
  • méniscectomie / suture méniscale

Un kinésithérapeute est toujours à vos côtés pour les soins même durant la phase active. Il sera vigilant à votre technique et pour vous garantir une sécurité optimale. En effets durant vos soins nous seront amenés à solliciter de manières actives vos articulations parfois encore instables afin de vous faire progresser vers votre objectif. Notre objectif est d’éviter toutes séquelles telle que la raideur ou la persistance d’un point douloureux.

Le kinésithérapeute du sport vous accompagne de la blessure jusqu’a votre retour sur le terrain. Votre travail ne se fait pas uniquement durant les séances de rééducation. Vous devrez vous exercer quotidiennement sur les recommandations de votre kiné pour progresser. C’est en étant acteur de votre rééducation que vous aurez les résultats à la hauteur de vos attentes.

Quand voir un podologue, un ostéopathe ?

Que ce soit sur prescription de votre médecin ou sur les conseils de votre bien vous pourrez être amené à consulter un podologue ou un ostéopathe pour compléter vos soins et votre prise en charge. Les actes de podologie sont remboursés en partie par la sécurité sociale. Pour l’ostéopathie, c’est la mutuelle qui rembourse en fonction du contrat souscrit.

Le podologue pourra analyser la pose de votre pied en statique à la marche ou en courant et vous fabriquer sur mesure des semelles orthopédiques. 

L’ostéopathe pourra compléter les soins de kinésithérapie avec une vision plus globale du corps et des techniques structurelles. 

Avec toutes ces informations vous devez maintenant être à l’aise avec vote parcours de soins.

Get back in the game - Slogan des cabinets de kiné du sport et d'ostéopathie du sport KOSS Paris - Kiné paris 15 - Kiné Paris 16 - Kiné Paris 7 - Kiné Paris 8