Rupture coiffe

En cas de rupture de la coiffe des rotateurs, un ou plusieurs tendons peuvent être déchirés. Par conséquent le fonctionnement de l’épaule est entravé et les mouvements au-dessus de l’horizontal sont délicats et déclenchent la douleur. Celle-ci est souvent source de réveils nocturnes. La douleur est calmée par le repos. Bien souvent on retrouve une perte de force comparé au côté sain.

Le principe lors de l’examen est de tester des tendons un à un afin de voir s’il déclenche une douleur, si la force est diminuée et s’il y a une impotence fonctionnelle.

Concernant les examens complémentaires, il faut faire une radio et une échographie.

L’examen de prédilection reste l’IRM qui permet de voir l’ensemble de la coiffe sur deux faces.

Il existe plusieurs recours pour le traitement d’une rupture de la coiffe des rotateurs. Ce sont dans un premier temps les anti-inflammatoires et la rééducation. On peut proposer une infiltration voir deux mais rarement plus.

Si les douleurs et l’impotence persistent il faut penser à la chirurgie.

La chirurgie de la coiffe des rotateurs à deux objectifs :

  • Le premier est de supprimer le conflit en faisant disparaître le bec de perroquet.
    Le second est de suturer les tendons déchirés pour leurs redonner leurs fonctions.

Ce genre de chirurgie dure environ 30 minutes à 1 heure et se fait sous arthroscopie.

En post-opératoire l’épaule est immobilisée dans une attelle pour une période de 45 jours.